24/03/2017

La start-up BoviMarket, créée en août 2016 à Clermont-Ferrand, gagne du terrain. Ce qu'elle propose dans la filière agro-alimentaire est "unique au monde".

                                     

On connaissait Facebook, Twitter ou Linkedln. Il faudra désormais compter sur le nouveau réseau social BoviMarket ! Cette start-up clermontoise, actuellement hébergée à l'hôtel d'entreprise Pascalis, propose depuis peu un concept unique permettant de connecter ensemble toute la filière des produits alimentaires de qualité et de les relier aux consommateurs. Eleveurs et producteurs, négociants, grossistes, détaillants, restaurants gastronomiques ou collectifs... Ce réseau très innovant relie ainsi tous les maillons de la chaîne - du producteur au consommateur - au travers de deux applications.

« Tout d'abord une plateforme internet permet à chaque acteur d'une filière agroalimentaire de créer son propre réseau intranet afin d'organiser les relations commerciales et gérer la chaîne d'approvisionnement en termes de qualité et de volumes. Chaque filière est alors identifiable sur internet par son produit de qualité et de terroir », précise Thierry Vuaille, co-fondateur de BoviMarket qui a travaillé durant 25 ans dans les filières agroalimentaires avant de se lancer dans cette nouvelle aventure à l'âge de 51 ans (voir encadré ci-dessous).

« Mieux produire, mieux distribuer et mieux savourer »

Par ailleurs, BoviMarket propose une application mobile pour le consommateur avec un moteur de recherche permettant de faire découvrir des expériences gastronomiques authentiques ancrées dans un terroir, en toute transparence. « Par exemple, si vous allez au restaurant et que vous dégustez une excellente viande d'agneau, l'application vous permettra de remonter jusqu'à l'origine du producteur et même de trouver les adresses où il est vendu et les autres restaurants qui l'ont à la carte, y compris les restaurants collectifs », poursuit Angy Lemaire, 39 ans, co-fondateur de BoviMarket, lui-même ingénieur et agriculteur. L'application apporte même des conseils  (recettes, choix des produits, cuisson, astuces) pour réussir pleinement cette expérience gastronomique.

Le consommateur satisfait peut alors mémoriser ses préférences, les retrouver en toutes circonstances et les faire partager à ses amis. "BoviMarket c'est la solution collective pour mieux produire, mieux distribuer et mieux savourer les merveilles de nos terroirs", poursuit Thierry Vuaille. "Aujourd'hui, personne d'autre sur le marché ne propose une telle solution avec une telle organisation. Nous sommes les seuls au monde".

Pour voir le jour, cette start-up s'est appuyée sur les acteurs régionaux de la filière numérique et les investisseurs privés. BoviMarket qui appartient au réseau FoodTech Auvergne-Rhône-Alpes, a ainsi été sélectionné par le Comité Innovergne en mars 2015 avant d'intégrer l'incubateur Busi à Clermont-Ferrand qui les a suivi et soutenu pendant un an. La société est née en août 2016. "Financièrement, Innovergne nous a soutenus (voir encadré plus bas), mais pas seulement. Lorsqu'on les a rencontrés pour expliquer notre projet, nous avons vu tous les interlocuteurs en une seule fois et nous avons eu une réponse immédiate, ce qui permet de gagner beaucoup de temps. C'est une vraie force. Par ailleurs, tout le monde n'est pas forcément sensible aux filières agroalimentaires en France. Innovergne a des spécialistes de la question qui comprennent tout de suite de quoi on parle et qui saisissent les enjeux. Enfin l'équipe Busi connait bien les métiers des start-up, ce qui nous a permis de nous orienter lorsqu'on cherchait des fonds ».

 

Appli grand public pour fin 2017

Ainsi quatre mois après sa fondation, la société a franchi un pas supplémentaire important en réussissant en à peine cinq jours, fin décembre, une levée de fonds de 482 000 euros, grâce à un troisième actionnaire principal qui a fait son entrée dans la jeune entreprise auvergnate : Groupama Rhône-Alpes Auvergne.

La première version de la solution digitale de BoviMarket a été présentée à Lyon en février dernier au Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation ainsi qu'au Digital Summit de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en présence de Xavier Niel, patron iconoclaste de Free. L'application sera ouverte à l'exploitation à partir d'avril 2017 avant d'être accessible au grand public d'ici fin 2017. La start-up compte déjà trois personnes, mais elle a prévu de monter à sept la première année, puis quinze en 2019.

"A moyen terme, l'objectif est de dupliquer le modèle à toutes les autres régions françaises d'ici cinq ans, pour mettre en valeur les produits authentiques de terroir en France", concluent les deux associés. L'appétit de BoviMarket est décidément insatiable.

Les contacter : www.bovimarket.com  - contact@bovimarket.com
Pascalis hôtel d'entreprises - 10, allée Evariste Galois  - 63000 Clermont-Ferrand - Tél : 04 73 44 56 32

 

Soutien et un accompagnement continu des partenaires INNOVERGNE

Ante-création (2015-2016)

  • Bourse innovation - Conseil Régional d'Auvergne
  • Bourse French Tech - Bpifrance
  • Incubation BUSI

Post-création (2016-2017)

  • Prêt d’honneur AT2I+ - CCI Innovation
  • Fonds d'Investissement Auvergne Durable FIAD - Conseil Régional d'Auvergne
  • Avance Remboursable et prêt d'amorçage investissement - Bpifrance

Voir les dispositifs INNOVERGNE http://www.innovergne.fr/dispositifs-maison-innovergne

 

 

 

 



 

 

 

Fermer